L’impossible “encapsulage” des toitures?

Luc Baillet
Vues: 285
Temps de lecture:1 Minutes, 11 Secondes

Dans une vidéo publiée sur LINKEDIN, le réalisateur tend expliquer que les toitures en amiante ciment peuvent être “encapsulées” par une membrane constituée par projection d’un ployante liquide spécifique, produit par la marque POLYASIM.

https://www.linkedin.com/posts/roger-savry-87b64a2b_polyasim-roof-activity-6729675484960980992-53Or

En commentaire de ce post, voici le commentaire publié:

OUPS! je suis toujours étonné d’entendre que des éléments de couverture peuvent bénéficier d’un “encapsulage”, a priori au sens réglementaire (R.44112-96). Même si la garantie du produit hashtag#polyasim n’est pas remise en cause, il s’agit de s’interroger sur la durabilité du support. Qui peut aujourd’hui garantir un produit ayant dépassé les garanties intrinséques du fabriquant? Au dela d’une période de 50 ans, les plaques de fibre ciment amiantines sont-elles encore en capacité de supporter un “encapsulage qui se doit d’être durablement étanche? Si l’on peut espérer que la peau ainsi fixée résiste elle au dela d’une décennie, quid de la dégradation physico-mécanique du produit fibre-ciment? Et surtout, de quel recul les “poseurs” disposent-il pour garantir que l’empoussièrement de l’air intérieur ne va pas s’accentuer de pas la dessiccation du ciment, suite à l’absence d’humidification naturelle? Car il ne s’agit nullement d’un “encapsulage” total, mais bien partiel. Un vrai sujet d’efficience réglementaire à ouvrir.

https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6729675484960980992?commentUrn=urn%3Ali%3Acomment%3A%28activity%3A6729675484960980992%2C6730028786659729408%29

Happy
Happy
0
Sad
Sad
0
Excited
Excited
0
Sleepy
Sleepy
0
Angry
Angry
0
Surprise
Surprise
0

Laisser un commentaire

Next Post

#46 - DOSSIER SPÉCIAL: LE FASCICULE X46-021

12:12 – Présentation C’est le tour de Pascal GOUBET, Gérant de PATRIMONIA 12:15 – BREVES B01: SILICA+: le compte à rebours pour la prévention du risque silice cristalline  par Jean Michel CHIAPELLO, Directeur du CEFASC B02: Diagnostic bétons pollués: un diag à prévoir avant démolition par Pascal GOUBET invité Stéphane […]