Perturbateurs Endocriniens et COVID

Luc Baillet 1
Vues: 319
Temps de lecture:2 Minutes, 12 Secondes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE PAR RES /   LUNDI, 23 NOVEMBRE 2020 

Après l’étude récente de l’équipe danoise de Philippe Grandjean mettant en évidence le rôle d’un perfluoré dans la gravité de la COVID-19[1], une nouvelle étude apporte un éclairage sur l’implication des Perturbateurs Endocriniens dans la gravité de la pandémie.  

Les travaux émanent d’une équipe de l’INSERM, à laquelle a participé Philippe Grandjean[2], dirigée par Karine Audouze, (Université de Paris, T3S) qui résume ainsi ces travaux : « notre nouvelle étude révèle que l’exposition à des produits chimiques qui dérèglent le système endocrinien (les perturbateurs endocriniens ou PE) pourrait interférer avec différents signaux biologiques du corps humain jouant un rôle important dans la sévérité de la Covid-19 ». 34 Perturbateurs Endocriniens ont été testés, correspondant aux grandes familles : phtalates, bisphénols, perfluorés…

Il est clairement établi que le virus SARS-COV2 agit en déclenchant une réaction de l’organisme qui est une réaction de défense (une tempête inflammatoire) qui, de par sa violence, est la véritable cause des décès. C’est ce qui explique que les obèses soient plus particulièrement sensibles au virus, l’obésité étant une maladie inflammatoire.[3]

Ces études confortent l’action menée par le RES pour appeler les collectivités locales à s’engager sur la charte « Villes et Territoires sans Perturbateurs Endocriniens »[4]. Plus que jamais, il est nécessaire d’éliminer les Perturbateurs Endocriniens pour protéger les générations futures. Plus que jamais il est nécessaire de refonder le système de santé autour d’une véritable politique de Santé environnementale

Le RES demande que le Ségur de la Santé Publique soit rebaptisé Ségur de la Santé Publique et de la Santé Environnementale pour débattre de cette stratégie Post-COVID et que le PNSE 4 soit réécrit à la lumière des conclusions de ce Ségur.

Télécharger le communiqué


[1]  Grandjean P. et al. Severity of COVID-19 at elevated exposure to perfluorinated alkylates medRxiv. 2020 Oct 26. https://doi.org/10.1101/2020.10.22.20217562

[2] https://presse.inserm.fr/role-possible-de-lexposition-aux-perturbateurs-endocriniens-dans-la-severite-de-la-covid-19/41434/  

Qier Wu, Xavier Coumoul, Philippe Grandjean, Robert Barouki, Karine Audouze, Endocrine disrupting chemicals and COVID-19 relationships: A computational systems biology approach, Environment International, https://doi.org/10.1016/j.envint.2020.106232  

[3] Radwan Kassir Risk of COVID-19 for patients with obesity. Obesity Reviews. 2020;21:e13034. https://doi.org/10.1111/obr.13034

[4] http://www.reseau-environnement-sante.fr/vtspe/

Happy
Happy
0
Sad
Sad
0
Excited
Excited
0
Sleepy
Sleepy
0
Angry
Angry
0
Surprise
Surprise
0

One thought on “Perturbateurs Endocriniens et COVID

Laisser un commentaire

Next Post

#48 - CHRONIQUE SPÉCIALE: FOND BLANC A LOUIS FOUCHÉ, DE REINFO-COVID

12h12 : PRÉSENTATION Sommaire par Mélanie LORIDAN 12h15 : BRÈVES DE LA SEMAINE: 100% COVID-19 B01: Contamination manuportée: une piste sous estimée  Par Jean Michel WENDLING B02: Efficacité des écrans faciaux: publication en vue par Jean Michel WENDLING B03: COVID-19: le rôle des perturbateurs endocriniens Invité: André CICOLELLA, Président de Réseau Environnement […]