“ici & là”: On en parle dans Dimag Info n°108!

Luc Baillet
Vues: 81
Temps de lecture:1 Minutes, 51 Secondes

Nouveaux projets pour Réso A + 

« Nous savons que des facteurs de comorbidité liés à la santé environnementale peuvent aussi venir du bâtiment. La rénovation énergétique ne pourra donc se faire de façon salubre que si on enlève les polluants en place », explique Luc Baillet, secrétaire cofondateur de Reso A+. Pour travailler sur ces notions, le réseau a créé Place à la santé environnementale, un rassemblement de professionnels du bâtiment et de ses polluants (Inertam, Quantum RX, Sebemex, Polyasim, ATSI Formalog…) et d’associations qui œuvrent pour la santé environnementale (Cantines sans plastiques ou l’association de familles victimes de saturnisme, par exemple). Ces acteurs investiront un stand collectif au Salon des maires et des Collectivités Locales, du 22 au 24 novembre. Ils proposeront, entre autres, des visio-conférences pendant, avant et après le salon.

Autre projet, l’Académie du diagnostic, qui sera inaugurée le 23 novembre. Son objectif ? « Transmettre les savoirs et définir les règles de l’art en créant une nomenclature et un dictionnaire » des polluants du bâtiment, des techniques de diagnostique, en commençant par les immeubles bâtis. L’académie vise à rassembler des acteurs variés : « Inspecteur, maître d’ouvrage, maître d’œuvre, usagers de l’immeuble, entreprises, formateurs, certificateurs, assureurs, des retraités qui pourraient éclairer sur des cas connus il y a plus de 25 ans, liste Luc Baillet. Le but, n’est pas de rester une initiative privée, mais que d’ici un an, cette académie soit reprise par une institution comme le CSTB ou l’AQC. »

Mathilde Sire, Journaliste – Mathilde.sire@editionscedille.fr

BONUS: FAC SIMILE DU IN SITU N°37 OCT/NOV 2010

Merci à la rédaction de Dimag pour la rediffusion d’une photographie qui a pris 12 ans d’age!

La preuve? le dossier IN SITU de l’addition n°37 – octobre/novembre 2010. Et le sujet du diag “intégral” est toujours d’actualité…

Diagnostic Intégral, à l’occasion des études préliminaires d’une réhabilitation lourde, Quartier Latin de Lille.
L’opération “diag avant travaux” qui durera près d’un an fit intervenir une trentaine d’intervenants dont 8 diagnostiqueurs 2 architectes, 4 Bureaux d’Eudes spécialisés ont parasite (ici à droite, Bruno BORTHURY)… et divers prestataires.
Happy
Happy
0
Sad
Sad
0
Excited
Excited
0
Sleepy
Sleepy
0
Angry
Angry
0
Surprise
Surprise
0

Laisser un commentaire

Next Post

Cantine Sans Plastique: notre objectif.

L’objectif de Cantine sans plastique France est de supprimer l’utilisation des matières plastiques et matériaux présentant un risque sanitaire et environnemental dans la restauration scolaire et plus généralement la restauration collective. Nous avons acquis un savoir-faire significatif concernant les risques d’utilisation du plastique dans la préparation, le transport et le […]